qui sont nos champions de France par équipes …

Les finales des championnats de France par équipes de tennis se sont déroulées ce week-end… deux petits commentaires dans « les brèves » dans notre quotidien national de sport l’Equipe, qui annonce dimanche (mais sans les résultats)

 La finale du Championnat de France par équipes a couronné hier le SaintAmand Tennis Club Porte du Hainaut, vainqueur en finale duTC Quimperlé, 4-3. Le club nordiste succède à Villa Primrose. Aujourd’hui, sur du Lannion Tennis, la finale des Interclubs féminins opposera Grenoble Tennis au TC Paris.

et lundi  (et sans les résultats)

Favorites avant le début de la rencontre, les joueuses du TC Paris ont parfaitement assumé ce statut pour s’ imposer4-0 contre le Grenoble Tennis. Elles décrochent ainsi leur cinquième titre de championnes de France par équipes sur les courts du Tennis Club de Lannion, en Bretagne. « On est toutes dans le club depuis longtemps, on est très soudées, c ‘est plein de belles émotions. Des épreuves par équipes, on n’en a pas beaucoup dans le tennis, alors on en profite, et à chaque fois on est ravies de passer nos week-ends toutes ensemble… », déclarait Pauline Parmentier, après être tombée dans les bras de ses partenaires.

mais quelles sont les équipes championnes de France?

sur le site de FFT, nous avons obtenu plus d’explication

pour le champion de France masculin

Premier titre de champion de France pour le SATC Porte du Hainaut. Et quelle première ! Après une journée folle, marquée par de multiples rebondissements, les joueurs de Saint-Amand sont venus à bout des Bretons du TC Quimperlé en s’imposant 10 points à 8 dans le super super tie-break.

A 6 points à 1 pour le TC Quimperlé dans le super tie-break décisif, Maxime Tonneau, le président du SATC Porte du Hainaut voyait le titre de champion de France tant désiré s’éloigner.

« Je suis d’un naturel optimiste mais à 6-1 je ne nous voyais pas forcément gagner… » Et pourtant… Quelques minutes plus tard, c’est bien lui qui soulevait la coupe avec ses joueurs. « Finalement c’est passé. On est forcément ravis et soulagés.. Le sport ça va tellement vite parfois« , se réjouissait-il les larmes aux yeux après la remise des prix. Une victoire à l’arraché à l’issue d’une journée particulièrement riche en émotions.

A égalité après les simples…et les doubles!

Après un début de rencontre idéal avec la victoire de Josselin Ouanna contre Evan Furness (6/4, 6/2), le SATC Porte du Hainaut avait poursuivi sur sa lancée grâce à Jurgen Melzer. Solide, l’ex-numéro huit mondial, demi-finaliste de Roland-Garros en 2010, prenait le dessus sur le Slovène Grega Zemlja après 2h03 de combat pour permettre à ses coéquipiers de mener 2-0 et rêver d’une victoire à l’issue des simples. Mais c’était sans compter sur le TC Quimperlé qui réagissait par l’intermédiaire du Belge Maxime Authom, vainqueur 7/5, 6/1 face à son compatriote Germain Gigounon. Quelques minutes plus tard, le Géorgien Nikoloz Basilashvili ramenait les Bretons à égalité en venant à bout de Vincent Millot après 1h49 d’un match intense.

A 2-2 après les simples, la tension était palpable sur les bancs des deux équipes et dans les tribunes largement occupées par les supporters du TC Quimperlé. A l’issue des deux doubles, eux aussi très serrés, les deux équipes se retrouvaient une nouvelle fois à égalité : 3-3.

Un super tie-break décisif à suspense

Dans le double décisif disputé, comme le prévoit le règlement, sous la forme d’un super tie-break, la paire bretonne prenait rapidement le large 6-1 puis 8-5 service à suivre mais une double-faute de Grega Zemlja venait rompre la belle dynamique. Peu à peu, Josselin Ouanna et Jurgen Melzer revenait au score avant de se procurer une première balle de match grâce à deux jolies volées de Melzer. A 9-8, un superbe retour de l’Autrichien permettait à Josselin Ouanna de conclure le match et la rencontre sur une belle volée claquée.

« Quand on s’est retrouvés menés 6-1 je me suis dit « on joue point après point, on est aussi capables de marquer plusieurs points de suite« , expliquait Josselin Ouanna après la rencontre. Jurgen a fait des coups monstrueux, c’est un vrai joueur de double et il l’a encore prouvé sur la balle de match. Mais on aurait aussi pu perdre 10-2 et le discours serait différent… Là on est ravis, c’est génial. Pour nous bien sûr mais surtout pour le club et tous les bénévoles qui en rêvent depuis si longtemps. Ça fait vraiment plaisir de les rendre heureux, de les voir pleurer de joie. »

Une joie qui contrastait avec la détresse de certains joueurs de Quimperlé, visiblement très touchés par cette défaite. Après leur titre de 2013, les Bretons rêvaient de renouveler l’expérience à domicile mais malgré un scénario cruel, ils tiraient déjà un bilan positif de leur saison, à l’image de Mathieu Rodrigues, qui comme Charles-Antoine Brézacdisputait sa dernière compétition avec le club en division une.

« C’est vrai que là c’est la déception qui prime. Forcément car on y a cru un peu plus à chaque point quand on menait dans le super tie-break. On a effleuré la coupe et finalement on ne la gagne pas, c’est difficile. Mais c’était encore une belle aventure avec le club, je suis content de finir comme ça avec des moments aussi intenses partagés avec le public. »

 

Amandine Reymond, à Lannion

PREMIERE DIVISION MESSIEURS

SATC Porte du Hainaut 4 TC Quimperlé 3

N.2: Jurgen Melzer (SATC Porte du Hainaut) b. Grega Zemlja (TC Quimperlé) 7/5, 3/6, 6/3
N.4: Josselin Ouanna (SATC Porte du Hainaut) b. Evan Furness (TC Quimperlé) 6/4, 6/2
N.3: Maxime Authom (TC Quimperlé) b. Germain Gigounon (SATC Porte du Hainaut) 7/5, 6/1
N.1: Nikoloz Basilashvili (TC Quimperlé) b. Vincent Millot (SATC Porte du Hainaut) 3/6, 6/3, 6/2

Double 1 : Kretschmer-Zemjla (TCQ) b. Gigounon-Melzer (SATC) 7/6, 7/5
Double 2 : Millot-Ouanna (SATC) b. Authom-Brézac (TCQ) 3/6, 6/2, 10-5

Match tie-break : Melzer-Ouanna (SATC) b. Kretschmer-Zemjla (TCQ) 10-8

 

pour le champion de France féminin

Favorites avant le début de la rencontre, les joueuses du TC Paris ont parfaitement assumé ce statut pour s’imposer 4-0 contre le Grenoble Tennis et décrocher leur cinquième titre de championnes de France sur les courts du Tennis Club de Lannion en Bretagne.

Chargée de lancer la rencontre pour le TC Paris, Amandine Hesse a eu besoin de trois sets pour dominer Gaëlle Desperrier. Après une première manche facilement remportée 6 jeux à 1, la Parisienne a connu une légère baisse de régime dans le deuxième set et permis à son adversaire, soudain beaucoup plus régulière, de se relancer et d’égaliser à une manche partout.

« J’ai eu un petit coup de mou dans le deuxième set, je me suis un peu relâchée et elle en a parfaitement profité, analysait Amandine Hesse après le match. Dès le début du troisième set je me suis dit que c’était à moi d’être agressive, d’aller chercher les points… » Un changement d’attitude payant puisqu’il permettait à la numéro 4 du TCP de s’imposer 6/1, 4/6, 6/1 et d’ouvrir le compteur pour son club.

Le TC Paris prend le large

Quelques minutes plus tard, c’est la Suissesse Stefanie Voegele qui creusait l’écart en dominant en trois sets, la Roumaine Andreea Mitu (6/7, 6/4, 6/4), avant que Mandy Minella apporte le troisième point avec une victoire autoritaire sur Ana Vrljic 6/4, 6/0.

Pauline Parmentier à la conclusion

Pauline Parmentier n’avait alors plus qu’à finir le travail en apportant le quatrième point, synonyme de victoire et de titre pour le Tennis Club de Paris. Opposée à Amra Sadikovic, la numéro un parisienne a parfaitement tenu son rang. Après un début de match équilibré, un break réussi à 3-3 suffisait à Pauline Parmentier pour boucler le premier set 6/4.

Dans la deuxième manche, la 71e mondiale se détachait rapidement 5-2 et malgré la perte d’un break d’avance et un banc près à exulter, Pauline Parmentier restait concentrée jusqu’à la double faute finale de son adversaire qui offrait, après 1h05 de match, le cinquième titre de son histoire au TC Paris.

« Je suis hyper contente d’avoir gagné et d’amener le match de la victoire. Je n’avais pas pu jouer les matches de poule car j’étais en vacances et j’étais ravie qu’elles se qualifient. Je voulais vraiment assurer aujourd’hui. On nous disait « vous jouez Grenoble ça va être facile. » Mais on savait qu’il y aurait des matches compliqués, qu’avec un peu de tension ça pouvait vite tourner, on ne les a pas du tout prises à la légère. On a fait des matches sérieux, commentait Pauline Parmentier après être tombée dans les bras de ses partenaires.

« On est toutes dans le club depuis longtemps, on est très soudées, c’est plein de belles émotions. Des épreuves par équipe on n’en a pas beaucoup dans le tennis alors on en profite et à chaque fois on est ravies de passer nos week-ends toutes ensembles… »

Grenoble sans regrets

Du côté de Grenoble, malgré la déception légitime après une finale perdue, c’est la fierté du parcours réalisé qui dominait chez Guillaume De Choudens, le capitaine.

« Là ça a coincé… On savait qu’elles étaient plus fortes que nous mais forcément on espérait gagner et on a joué notre carte à fond mais elles étaient meilleures et elles ont tenu leur rang. On est forcément un peu déçus mais le bilan de la saison est hyper positif. Au début du championnat, on n’avait pas pensé une seconde se qualifier pour la finale. Mais on a fait des supers matches en poules, notamment contre Denain. Mais là, le TC Paris c’était quand même plus fort que Denain. »

A Lannion, Amandine Reymond

 

PREMIERE DIVISION DAMES

TC Paris 4 – Grenoble Tennis 0

N.2: Stefanie Voegele (TCP) b. Andreea Mitu (Grenoble) 6/7 6/4 6/4
N.4: Amandine Hesse (TCP) b. Gaëlle Desperrier (Grenoble) 6/1 4/6 6/1
N.1: Pauline Parmentier (TCP) b. Amra Sadikovic (Grenoble) 6/4 6/3
N.3 : Mandy Minella (TCP) b. Ana Vrljic (Grenoble) 6/4 6/0

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s